Le Parc de Rancé refuge LPO*

La ville de Genay d’une superficie de 849 hectares, 5517 habitants, est partagée entre un paysage industriel coté Saône et un paysage rural bocager à l’Est sur ses hauteurs.
Elle dispose d’un riche patrimoine historique dont le parc de Rancé, endroit de détente et de promenade très apprécié des Ganathains. Les secteurs naturels, souvent boisés, agissent comme pendant à l’urbanisation et forment des corridors écologiques essentiels à la biodiversité.

C’est dans ce contexte que la commune de Genay fait l’acquisition du château et du parc en 1997. Elle revend le château et une très faible partie du parc à un particulier en 2003 et conserve et réaménage le reste de ce vaste et admirable espace, poumon de verdure et de liberté en plein cœur du village : création de jeux d’enfants, parcours sportif, infrastructures d’accueil. Ce parc municipal de type ornemental, constitué principalement d’essences exotiques, avec des arbres remarquables, s’étend sur une surface de 12917m2. Il accueille de nombreux évènements publics, ce qui lui confère un rôle social et pédagogique assez important. Le projet de “Refuge LPO” s’inscrit naturellement dans la continuité de l’action de la commune en matière de biodiversité sur la base d’une thématique essentielle et transversale : devenir un espace “vitrine” des méthodes de gestion écologiques favorables pour la biodiversité.
Suite à un diagnostic mené par la LPO, des préconisations sont définies :

  • Une gestion différenciée du Parc : conserver en prairie chaque pied d’arbre, ne pas tondre au ras des haies, créer des cheminements au cœur de certaines zones de prairie (une à deux tontes par an) ce qui permet aux insectes et oiseaux de se nourrir.
  • Élagage hors période de reproduction des espèces en s’assurant de ne pas impacter les nichées ou les espèces en hibernation.
  • Passages dans les clôtures pour la petite faune.
  • Des gîtes à hérisson.
  • Pose de nichoirs en fonction des 23 espèces d’oiseaux recensés.
  • Création d’une mare pour disposer d’un lieu de ponte pour des espèces dont l’habitat se raréfie considérablement.
  • Pose d’hôtels à insectes.
  • Haie champêtre composée d’une alternance de trois essences différentes et indigènes répondant mieux aux besoins de la faune recensée.
  • Des panneaux d’information pour valoriser la gestion en place.
  • En rejoignant le réseau des refuges LPO, premier réseau des parcs et jardins écologiques de France, la commune de Genay conforte sa démarche de développement durable et contribue à une démarche écologique engagée et citoyenne. Il est prévu de faire évoluer les méthodes de gestion sur l’ensemble de la commune afin que la biodiversité soit pleinement prise en compte, que des économies soient réalisées en s’appuyant sur les services rendus par la nature tout en communiquant sur la démarche adoptée afin que celle-ci serve d’exemple et soit reproduite.

LPO : Ligue de Protection des oiseaux.

Retour à la liste des actualités