Une rencontre, une passion

ENTRETIEN AVEC M. JEAN-FRANÇOIS DUFRAISSEIX, collectionneur de timbres.

Ganathain depuis 1978, ma passion des timbres remonte à mes douze ans. J’ai collectionné les timbres de 12 à 16 ans, puis j’ai 
eu d’autres préoccupations et la philatélie est devenue secondaire. Je me suis remis à la philatélie sérieusement en 1998, il y a 20 ans.
Je suis aujourd’hui ravi de partager cette passion dans le cadre des temps d’activités périscolaires (TAP) pour les écoliers ganathains.

Comment concrétisez-vous votre passion ?

Pour la philatélie, il faut du temps et des timbres. J’organisais alors mes collections par pays. J’ai pu monter 9 classeurs de timbres postaux français de 1860 à 2010, l’Alle magne (tous les états avant la réunification), la Russie etc. Je m’intéresse aussi aux séries comme les timbres européens. Je suis aussi président du club philatélique de Genay depuis 2009.


Comment vous procurez-vous vos timbres ?

Pour ma part, je les achète sur internet. J’achète rarement dans les bourses aux timbres où les tarifs sont plus hauts. Je consacre au maximum un budget annuel de 300 euros pour l’achat des timbres et autres.
Je travaille aussi en lien avec l’association Giana de temps à autre sur des thématiques, actuellement nos recherches sont axées sur la guerre de 14-18.

Qu’est-ce qui vous plait dans ce travail ?

Ce qui me plait dans ce travail, c’est que le plaisir de le faire est plus grand que le plaisir de le terminer. Il y a des moments de blocage et on trouve et on avance. Je trouve cela stimulant.

Avez-vous des réalisations en cours ?

En ce moment avec le club philatélique de Genay nous travaillons le thème du Franc Lyonnais et les alentours. Notre club a émis deux timbres.

En conclusion que pouvez-vous dire de vos regrets et vos enthousiasmes à propos de votre passion ?

La philatélie est une source de formation d’informations. Cela demande de la patience, du soin, de l’organisation et de la méthode. À l’avenir, il y aura moins de courrier donc moins de timbres. Il reste de grands moments d’enthousiasme car avec les timbres nous faisons des choses formidables.

Retour à la liste des actualités